L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Voici une série de photos, représentative de l’évolution du compost. En principe le déroulement de l’opération se fait sur trois mois, il m’en aura fallu pour ma part presque sept. C’est bien un « kit d’apprentissage » que j’ai acheté. Qui dit apprentissage dit expérimentation. J’ai donc fait des erreurs, comme tout débutant, qui ont ralenti l’élaboration du compost. Mais au final le résultat est là : des eisenias en grand nombre, aussi bien foetida, qu’endreï et du compost prêt à être récolté.

On peut suivre à travers les photos la transformation du compost, au début grossier puis qui s’affine au cours des mois jusqu’à la disparition totale des déchets. En soulevant le couvercle je n’ai plus que les déjections des lombrics.

Je vais donc faire le tri dans quelques jours en séparant les lombrics du compost. La tâche risque d’être fastidieuse puisque je compte dénombrer et peser la population de ma caisse.

 

Article suivant : Lombrics et lombricompost : la séparation

Retour au dossier : Lombricompostage


Tags Lombric Lombricompostage Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>