L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Mais qui sont donc ces lombrics que l’on utilise pour le compostage? Il existe de nombreuses espèces de lombric, voici quelques repères si vous vous lancez dans le lombricompostage.

Il existe deux catégories de lombrics :

  • Le lombric qui vit enfoui sous terre : on le trouve à plus de 20 cm sous la terre. Le plus commun est le « Lombricus terrestris », ou « vers laboureur ». C’est celui que l’on rencontre lorsque l’on jardine. En creusant des galeries dans la terre, ces lombrics aèrent et remuent le sol en profondeur.
  • Le lombric qui vit en surface : il vit dans la couche superficielle de la terre, soit dans les 20 premiers centimètres. C’est ce lombric qui est utilisé pour le lombricompostage. Celui qui nous intéresse plus particulièrement fait partie de l’espèce « Eisenia ». Il est reconnaissable à son renflement ou anneau sur sa partie antérieure, appelé le clitellum. Il fait moins de 10 cm de long.

Dans cette famille de lombric Eisenia, il faut faire la distinction entre :

  • Eisenia foetida (ou ver de fumier), il a l’extrémité du corps tigré jaune, il est plat sur le dessous. Il se nourrit de matières organiques en décomposition.
  • Eisenia andreï (ou ver de Californie) de couleur très rouge. Il se nourrit de préférence de matières fraîches.

Le plus utilisé pour le lombricompostage est Eisenia foetida. Mais les deux lombrics étant complémentaires dans leur mode d’alimentation, on peut les associer. On les trouve naturellement sous les amas de feuilles mortes, de compost ou de fumier. Ils aiment être au calme et à l’obscurité avec une température avoisinant les 20°C (entre 15° et 20°, ils sont bien).

Le cycle de reproduction.
Eisenia se reproduit très vite. Un seul lombric peut avoir une famille de 500 descendants en un an. Bien qu’hermaphrodite il faut deux individus pour la reproduction.

  • C’est à partir du clitellum que se forment, une semaine après l’accouplement, des cocons. Dans chacun de ces cocons se développeront en moyenne trois vermisseaux. En remuant la litière des lombrics on aperçoit ces cocons, sorte de petit grain brun-jaune.
  • L’éclosion des cocons a lieu au bout de trois semaines.
  • Le lombric est adulte 8 à 10 semaines plus tard et pèse entre 0,3 g et 0,5g.
Ce sont donc ces « petites bêtes » qui vont se nourrir de nos déchets et les transformer en lombricompost.
Article suivant :  Nourir « Eisenia »
Retour au dossier : Lombricompostage


Tags Composter Eisenia Lombric 28 commentaires


28 commentaires

Pouvre-vous m’indiquer où l’on peut se procurer le lombric qui voy en surface pour les composteurs.
Merci beaucoup de votre obligeance

Marescot, le 6 novembre 2008 à 16:11

Si vous êtes en région Bordelaise je peux vous donner mon surplus de vers car ils se multiplient rapidement. Sinon le mieux est de passer par une association, comme j’ai fait, qui vous donne (ou vends pour pas très cher) à la fois des explications et des vers pour débuter. Renseignez vous auprès de votre commune pour connaître ce qui existe près de chez vous. Sinon en dernier recours vous pouvez les acheter sur internet, mais des vers qui voyagent par la poste ce n’est quand même pas l’idéal!

Christèle, le 7 novembre 2008 à 10:11

Bonjour à vous,

Moi aussi , j’aimerais avoir des lombrics pour mon compostage, mon jardin et aussi pour la pêche.
Merci si possible de m’indiquer ou je peux me les procurer.

Cordialement Région finistère sud

lohier, le 9 novembre 2008 à 14:11

j’ai démarré un lombricompost avec des vers d’un compost (prélevé dans un jardin) et des vers de terrau (commerce) et j’ai l’impression qu’ils ne sont pas très « vivants »

y’a t-il un souci de ver? de température?

lore, le 22 novembre 2008 à 16:11

Comme vous avez pu le lire tous les lombrics ne sont pas « apte » à composter. Je peux difficilement vous dire si les vôtres sont bien des Eisenia ou pas. Ce que je peux vous dire par contre, c’est que lorsque je soulève la litière je vois mes lombrics s’agiter et se mettre à l’abri de la lumière. Si ce n’est pas le cas chez vous, il faut peut-être recommencer votre lombricompostage et vous approvisionner en « lombrics composteurs ». La litière dans laquelle évolue vos lombrics est importante. Est-elle bien adaptée?

Christèle, le 24 novembre 2008 à 10:11

Pas de soucis,Lore…si vos vers sont issus d’un compost ce sont les bons vers.
Il faut savoir que les vers ont besoin d’un temps d’acclimatation de 2à 3 semaines avant de réellement commencer à bosser .
Comme le dit Christèle la température ambiante du milieu où votre lombricompsteur est installé est importante.
Entre 20/25° les vers sont trés performants par contre en dessous de 10°leur activité réduit fortement.
Pour plus d’infos,sur le lombricompostage,je vous invite à découvrir « la boîte à vers » via http://jako.e-monsite.com/ le site que je construits actuellement consacré à ce sujet..
Au plaisir de vous y lire
Jako

jako, le 30 novembre 2008 à 20:11

Pour ceux qui sont à la recherche de lombrics composteurs, Patrick Chauve, un lecteur, vient de me transmettre des informations qui peuvent les intéresser. Producteur de lombrics il en expédie dans toute la France. Voici son site : http://www.agrilombric.com sur lequel vous trouverez toutes les informations nécessaires.

Christèle, le 1 décembre 2008 à 22:12

Je vous invite également à consulter le site de cette association de jardiniers (partie boutique) ou le catalogue de vente par correspondance. Des lombrics composteurs sont également vendus et expédiés dans toute la France.

FLORENCE, le 17 décembre 2008 à 11:12

Voici le site de l’Association des Jardiniers que Florence n’a pas indiqué dans le commentaire précédent : http://www.jardiniersdefrance.com

Christèle, le 17 décembre 2008 à 19:12

bjr pour tout ceux interessés par le lombricompostage,je ssuis producteur de lombrics et diffuseur de composteurs d appartement ‘nouveaux ‘ contacter moi 0623816941 .a bientot patrick chauve

chauve patrick, le 19 janvier 2009 à 10:01

Je suis à la recherche de producteurs de lombric pour la pêche qui opèrent leur commerce à partir du Québec ou de l’Ontario.

merci

Jean Guy Sabourin, le 18 septembre 2009 à 23:09

Bonjour j’habite en Belgique et je ne trouve aucun endroit pour me procurer des vers pour le fumier.Pourriez vous m’aider? Merçi

Nancy, le 25 septembre 2009 à 15:09

Bonjour , je vais ouvrir une fabrication de fromages de chèvres . J’ai 70 litres de lactosérum ( acide lactique ) à traiter 5 jours semaine ….( environ 400 litres )
J’ai pensé au compostage avec des vers . Qui sait quoi ?
Merci de met trouver quelque part une recette , dimension du compost , nombre de kilos de vers etc ……

Je vous laisse l’adresse de mon blog  » grangedelafolie  » et au passage si vous êtes intéressé pour votre AMAP ou cantine ou comité d’entreprise , dites le moi , j’ai besoin de vous …..

Joyeux Noêl à tous ,
Bénédicte

WURTZ BENEDICTE, le 18 décembre 2009 à 20:12

pour ceux qui ont besoin de vers et pas beaucoup de sous ;-) :

dans votre jardin ou dans la nature près de chez vous, vous entassez vos résidus de cuisine compostables (épluchures, fanes etc…) et si possible vous humidifiez. Si possible aussi vous placez par dessus un bout de carton bien détrempé également.

Vous revenez une dizaine de jours après et nul doute que vous pourrez commencer à récolter vos premiers « ouvriers » qui vont bosser pour vous dans votre lombricomposteur. :-)))

un petit mot de recherche dans les forums de jardinage peut aussi vous aider à trouver quelqu’un qui va vous en procurer pas loin de chez vous.

Comme tout le monde vous aurez besoin d’un petit temps d’adaptation pour bien comprendre les bons gestes pour bien faire fonctionner ce petit bout de nature (pas trop d’humidité, savoir gérer les matières contenant beaucoup d’eau et un peu de carton pour le carbone par exemple) mais ne vous découragez pas.

Après quelques temps de tâtonnements, ça roule tout seul et vous aurez votre engrais super-performant gratuit et écologique.

Les lombricomposteurs du commerce (assez chers mais il faut bien payer ceux qui le fabriquent et ceux qui le transportent) ne fonctionneront pas mieux qu’un peu de bricolage à base de caisses plastiques ou bassines de récupération. C’est votre observation et expérience personnelle qui seront déterminants pour le bon fonctionnement du processus.

écologiquement

domifasol.

domifasol, le 13 septembre 2010 à 15:09

Apprendre à les trouver . Il y a des vers presque dans toutes les situations Voilà deux exemples 1° tous les vers ne mangent pas les déjections par exemple certains fabriquent des alvéoles comme les abeilles mais avec les matières fécales . Pour être sur que l’on a obtenu que des vers qui aiment ce « met » . Il suffit de mettre sur leur parcours dans un compost des déjections animales 2° exemple A la Salvetat sur Agout je teste un potager sans labours, sans cordeau sans pesticides etc ..J’ai laissé l’herbe , j’ai semé du trèfle blanc . Tous les vers de la zone de jardins sont venus par les chemins (terricules) et le jardin est rempli de vers terestris . Ils vont avec les débris végétaux , les débris animaux produire dans le sol de l’humus qui est un meilleur fertilisant que les engrais chimiques parce l’humus fait face à toutes les situations.Pour bien comprendre pensez aux arbres de la forêt personne ne les fertilisent , il n’y a que l’humus et si vous enlevez l’humus pour faire une route un barrage les arbres meurent Lisez Mansanobu Fukuoka et Claude Bourguignon

fontvieille, le 4 janvier 2011 à 19:01

Bonjour à tous !
J’ai fabriquer mon lombricomposteur avec a peine 25€

– 5 caissettes type de poissonnerie en polystyrène
(Gratuit chez Géant Casino, rayon poissonnerie)
– Un pot de peinture noir (~8€)
(Qui résiste à l’eau…)
– Du grillage en fer
(Type grillage de poule, acheté à Castorama pour ~9€)
– Des vers de terre et de surface
(Acheté à Décathlon, 4 boites pour ~6€)

Cela fait bientôt 6 mois que mes vers prolifèrent !
Ils se reproduisent, ils mangent et aucune odeur.

BUSTER, le 22 mars 2011 à 10:03

Bonjour,

Merci pour les explications sur les vers de composteurs ! Ils sont souvent méconnus, même pour des utilisateurs de lombri-composteurs.

Voici notre blog sur le lombri-compostage si cela vous intéresse :
http://ninjaecoteam.wordpress.com/

Ainsi qu’un composteur à moins de 10 euros sur notre forum :
http://ninja-alter-consumer.forums-actifs.net/t53-vermicomposteur-d-interieur-a-moins-de-10

Cordialement,

NinjaEcoTeam ^^

NinjaEcoTeam, le 25 septembre 2011 à 19:09

Pourriez-vous me dire ce que les lombrics mangent dans le composteur ?

Lanoe, le 6 février 2012 à 09:02

L’article de mon blog « Nourir Eisenia » vous renseignera sur le sujet.

Christèle, le 8 février 2012 à 11:02

bonjour,

je lis « Celui qui nous intéresse plus particulièrement fait partie de l’espèce « Eisenia ». Il est reconnaissable à son renflement ou anneau sur sa partie antérieure, appelé le clitellum. Il fait moins de 10 cm de long. »

or tous les vers ont un clitellum, y compris les gros vers de terre inaptes au compostage

ce qui distingue Eisenia foetida, ce sont ses rayures, tout le long de son corps.

par ailleurs, l’autre espèce est E. andrei avec un « a » car nommé ainsi en l’honneur d’un chercheur appelé Francis André

cordialement,

tournevis, le 22 mars 2012 à 09:03

Bonjour

Ma conférence a été publié sur le blog merci lombric au 30 juin et au 1er Juillet Consultez là et diffusez là je vous remercie

Fontvieille, le 1 juillet 2012 à 08:07

l’on a demarre un compost (avec les voisins, co locataires) au mois de aout 2012 , et l’on l’a arrose régulièrement a cause de la chaleur dans le VAR; Mais apres7 mois et demi l’on a toujours pas de vers car ce composteur a un fond en platic. Et malgré les pluies abondantes, depuis novembre pas de lombrics??? Le me suis adresse a plusieurs jardineries dans le perimetre du LUC EN PROVENCE , personne ne’en commercialise QUE FAIRE
0489113554
C’est plus un appel au secours qu’un commentaire.

ROLLAND JP, le 11 mars 2013 à 12:03

Bonjour,

Les lombrics ne sont pas obligatoire pour composter. Si c’est réellement du lombricompostage que vous désirez faire vous pouvez alors introduire une bonne quantité de fumier de cheval qui aura séjourné un temps à l’extérieur. Vous y trouverez des lombrics en quantité suffisante. Vous trouverez certainement un élevage de chevaux près de chez vous qui pourra vous dépanner. Une autre solution est de faire votre compost à même le sol, les lombrics viennent alors naturellement dans le compost.

Christèle, le 18 mars 2013 à 10:03

Si je met des lombrics exédentaires dans mon composteur de jardin, est-ce que je risque une prolifération dans les racines de mes arbres ?

alain yvetot, le 19 avril 2013 à 14:04

Je pense qu’il n’y a aucun risque. Les lombrics travaillent en surface et ne vont jamais très profondément dans la terre. De toute façon les vers en général sont nécessaires, qu’ils travaillent en surface au plus profondément et la population se régule d’elle même.

Christèle, le 26 avril 2013 à 08:04

un site donne pas mal de conseils et des adresses pour trouver des vers :

http://plus2vers.fr/

cordialement

dominique

dominique, le 5 octobre 2014 à 21:10

vous pouvez donner des lombrics ou en avoir gratuitement en allant sur le site « plus2vers »
, aucune arnaque, juste des avantages pour tous!

cavy, le 17 octobre 2014 à 07:10

Mon lombri-compostage démarré en 2012 fonctionne bien , je pense , mais j’ai beaucoup « d’invités » tels que des larves de mouches ou des cloportes qui se partagent le ‘festin « . Est-ce bon ou pas pour le résultat final à savoir l’obtention de terreau ?

catherine, le 28 octobre 2014 à 21:10


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>