L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Que font mes lombrics dans ma vermicaisse? Pour savoir ce qui se passe il suffit de soulever la litière.

Voilà entre autre ce que j’ai découvert : deux lombrics qui semblent être dans leur période de reproduction. Je les ai isolé afin de pouvoir les photographier. Je ne suis pas une spécialiste de ces bêtes, je ne fais ici que des suppositions. Ce que j’ai observé dans ma vermicaisse semble toutefois correspondre aux descriptions que j’ai lu ici ou là sur la reproduction (par ailleurs jamais illustrée de photos).

J’ai déjà décrit succintement le cycle de reproduction des lombrics : accouplement, cocon, naissance. Bien qu’hermaphrodites, les lombrics doivent être deux pour se reproduire. Pour en savoir davantage je recommande ce site Canadien, véritable cours sur les annélides avec des schémas et des explications très détaillées.

Autres observations sur la vie des lombrics dans ma vermicaisse :

  • Je ne constate aucune évasion de mes lombrics à l’extérieur de la caisse.
  • Les lombrics n’aiment  pas être dérangés, dès qu’ils sentent la lumière ils se faufilent au fond de la caisse.
  • Leur endroit de prédilection : le milieu de la litière. Au dessus ils craignent la lumière, au fond c’est toujours plus humide.
  • Quand ils aiment un endroit ils ont tendance à se regrouper (surtout dans le carton)
  • La population est assez dense, ce qui est plutôt bon signe. 

On nous avait prévenus au début de cette expérience de lombricompostage, la population de nos lombrics doit pratiquement doubler au bout de trois mois. Du travail en perspective pour recenser tout ce monde!

Bilan :

Au bout d’un mois et demi de lombricompostage tout semble « fonctionner ». Je surveille régulièrement le contenu de ma vermicaisse, suite à mes déboires liés à une humidité trop importante. Une semaine après tout était rentré dans l’ordre : mauvaises odeurs et moucherons avaient disparu. Après une diète d’une dizaine de jours pour enrayer le processus, j’ai fait un apport de nourriture, en mélangeant bien les déchets avec la litière.

Article suivant : Rencontres autour du lombricompostage

Retour au dossier : Lombricompostage


Tags Eisenia Lombric Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>