L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Le salon Bâtir Ecologique 2010 qui se tenait dans la grande halle de La Villette à Paris a fermé ses portes dimanche soir. Retour en image sur ce salon, foisonnant d’informations ou se sont enchaînés sans répit conférences, ateliers, démonstrations, sans compter les exposants bien sûr avec leurs produits, leur matériaux écologiques.

Entre l’après midi du vendredi et la journée du samedi voici donc une petite sélection parmi toutes les possibilités qu’offrait le salon de thèmes de réflexion et de produits à découvrir.

  • « Bâtir pour la santé des enfants » de Suzanne Déoux fait suite à son livre « Le guide de l’habitat sain ». En matière de santé et de construction de nombreux paramètres sont à prendre en compte. Il y a l’air que nous respirons bien sûr mais aussi l’influence de la lumière, du bruit des odeurs, etc… Pour les enfants, encore plus sensibles que les adultes à leur environnement, de nombreuses règles ne sont pas respectées : mobilier inadéquat, nombre de m3 par personne insuffisant, sanitaires mal conçus, etc… Un sujet donc à approfondir pour le développement harmonieux de nos enfants. Un seul problème le livre est un peu cher (77€) mais par ailleurs très complet.
  • Le plâtre, un écomatériau pour restaurer et construire. Frédéric Charpentier (Maisons Paysannes de France) et Marc Potin (entreprises Vieujot) ont entrepris de remettre au goût du jour un matériau tombé en désuétude. Et pourtant on en retrouve des traces datant de la fin du 1er siècle. Le plâtre était utilisé pour les planchers, les enduits intérieurs et extérieurs, les appareillages, les ornementations. Voici quelques caractéristiques du plâtre qui en font un matériau des plus écologique : prise sans retrait, pas de sable nécessaire, protection au feu, respirant, richesse esthétique, auto-construction facile, se travaille à la main, se recycle facilement par cuisson. Le plâtre s’utilise seul mais aussi mélangé à divers matériaux comme la paille, la chaux, la terre. Pour plus d’info consulter ce site généraliste ou ce site plus professionnel sur le plâtre.
  •   La thermographie infra-rouge, comment éviter les pièges. Des images infra-rouges sont régulièrement mises en avant pour illustrer tel ou tel problème d’étanchéité, de mise en oeuvre, d’isolation. Galvaudées, leur lecture semble à la portée de tout le monde avec leurs codes de couleur pour le chaux le froid. Et c’est bien là le problème. Dominique Pajani de l’Institut de la Thermographie est là pour rappeler quelques notions de bases et encadrer cette nouvelle profession. J’aurai appris une chose : « La température est une manifestation de la chaleur contenue dans la matière et, de même, le rayonnement émis par la matière est une manifestation de cette énergie ou de cette température. » Mes connaissance en thermographie s’arrêterons à cette première leçon, et je retiendrais surtout que l’interprétation thermographique est l’affaire d’un professionnel qui doit être formé et contrôlé (ce qui se met en place en ce moment). Ceci à l’attention des particuliers qui auront tôt ou tard affaire à ce genre de service!

Des « produits » qui ont retenus mon attention :

  • Dumoulin Bois est une entreprise qui commercialise tous les produits d’origine forestière. Cette entreprise a banni depuis 2007 tout bois traité chimiquement et propose du Bois Thermiquement Modifié (BMT). Avec cette technique, toute essence peut être chauffée à haute température. Priorité donc aux bois locaux, et de préférence non durable : en effet ce traitement bonifie les bois de manière durable sans adjonction de produits chimiques. De nombreux produits et profils sont disponibles en particulier en Bardages, Lames de terrasses, Lambris, Lames à claire-voie, Parquets, Bois de sauna… Des bois brut de sciage sont également disponibles. 
  • Argilus est une gamme de produits écologiques à base d’argile : des BTC (briques de terre comprimée) mais aussi des enduits terre (enduit monocouche, enduit de finition). Je ne n’ai pas testé ce produit mais la gamme de couleur proposée, très nature est réussie. Les produits Argilus sont fabriqués par la SAS Gillaizeau. 
  • Une ossature en bois pour les cloisons : le profilé Inno-Wood, concept breveté, permet de remplacer les rails métalliques. Le profil spécifique et unique facilite l’assemblage des rails et des montants ainsi que l’approvisionnement. Les chutes sont réduites. Il est réalisé en châtaignier ou en pin abouté et contre-collé. Cette structure offre une grande stabilité dans le temps et les essences sélectionnées ne demandent aucun traitement (classe 3). Inno-Wood est recyclable. Qu’il s’agisse des déchets du chantier ou de la démolition, le matériau est compostable et peut aussi être brulé.
  • Eco-toilettes fabriquant de toilettes sèches présentait CompostEra, un système suédois sans vidange et sans ajout de copeaux, éprouvé depuis 1939. Une cuve placée sous les toilettes récupère les excréments et urine qui sont compostés à l’aide des lombrics. Les matières se réduisent ainsi à 1 ou 2% de leur volume, évitant définitivement toute vidange. (voir aussi sur ce même principe les Toilettes fertilisantes et Ecodoméo ) 

Sans oublier non plus une nouveauté sur le salon : l’atelier enfant sur la construction paille, mis en place par les Compaillons. Toucher les matériaux, mettre la main à la patte, voilà une bonne initiative pour donner goût à la construction écologique dès le plus jeune âge.


Tags Toilettes sèches Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>