L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Je reviens sur le salon forexpo qui se tenait aux environs de Bordeaux du 11 au 13 juin 2008. Pour cette édition 2008, le GIE FOREXPO initiait une première démarche d’éco-conception qui vise à réduire l’impact environnemental de la manifestation. Cette approche est intéressante, d’autant plus pour des évènements comme forexpo ou 30000 visiteurs étaient attendus.

Une démarche en amont
L’Aquitaine ne proposant pas encore de solutions dans ce domaine, Le GIE FOREXPO s’est inspiré de la démarche faite dans la région du Poitou Charente en association avec l’Ademe. Pour plus d’information on peut consulter le guide des « Eco manifestations ».
Des actions sont proposées, regroupées autour de cinq thèmes : la communication éco-responsable, le transport éco-responsable, les politiques d’achats, de choix des équipements et de prestations, la maîtrise des consommations et la gestion des déchets et enfin la sensibilisation à l’environnement. Ce guide donne une base de réflexion, chaque organisateur d’évènements peut ensuite puiser dans cette liste d’action non exhaustive celles à mettre en oeuvre.
Pour donner un ordre d’idée : une manifestation-type qui accueillerait 5000 personnes génèrerait 2,5 tonnes de déchets, consommerait 1000kwh d’énergie et nécessiterait 500 kg de papier. L’enjeu d’une gestion cohérente de l’environnement est donc très importante.

Les signes extérieurs d’un salon éco-responsable
Sur ce salon de Forexpo, je me suis davantage intéressée aux signes extérieurs. En effet que représente pour le promeneur l’aspect éco responsable? J’ai relevé deux actions mises en place, les plus visibles et utiles pour le visiteur .

toilette-2.jpg

    • Les toilettes sèches.
      Les organisateurs du salon ont opté pour les toilettes sèches, signe de l’évolution des mentalités par rapport à ce concept qui permet à la fois de limiter les consommations d’eau, l’usage de produits toxiques et la production de déchets d’assainissement. Les toilettes chimiques couramment utilisées sur l’événementiel consomment environ 250 litres d’eau par cabine.
      M’intéressant depuis quelque temps aux toilettes sèches, à leur installation et leur utilisation, cette « version » grand public est un bon exemple. Le site est donc ponctué de cabines « petit modèle » et « grand modèle » accessibles aux handicapés. Le fournisseur eco-toilettes est un fabricant implanté dans le sud-est à Puyricard.
      Le principe mis en oeuvre ici est simple puisque c’est celui de la toilette sèche à litière bio-maîtrisée. Dans chaque cabine deux notices expliquent d’une part le fonctionnement pour les novices, d’autre part le principe de la toilette sèche et son intérêt comparé à des toilettes « classiques ».
      Les cabines sont fabriquées en OSB (ou triply) et conçues par panneaux assemblés avec des charnières pour être facilement démontables et transportables. Un panneaux translucide fait office de toit avec, pour tamiser la lumière une sorte de canisse posée par dessus.
      Pour le fonctionnement : un caisson en bois (conçu dans ces modèles en angle) sur lequel est fixé un abattant de toilettes classiques. Le caisson enferme un container dans lequel sont recueillis les effluents. Une fois plein il est remplacé grâce à une trappe située à l’arrière de la cabine. On peut d’ailleurs apercevoir à l’arrière des cabines un stock de containers et de sciure. Reste à régler pour les organisateurs, lors du choix de toilettes sèches, le compostage des effluents. Bien que totalement favorable à l’installation de toilettes sèches j’émettrai ici une critique sur le côté un peu trop léger de ces cabines. Au bout de trois jours d’utilisation intense dans quel état seront-elles?

poubelles.jpg

  • Le tri sélectif des poubelles.
    Dès l’entrée du salon le ton est donné, un container en bois regroupe deux poubelles, une avec un couvercle jaune, l’autre avec un couvercle vert. La corbeille avec couvercle jaune destinée au tri des emballages à recycler, la corbeille avec couvercle vert pour les déchets. Ces containers étaient disposés tout au long du parcours. A noter comme on peut le voir sur une photo de la galerie ci-dessous que le verre n’était pas pris en compte.

Comme toute action innovante, il reste à faire un bilan de cette approche éco-responsable. Mais on peut déjà prédire que cette prise en compte environnementale va se généraliser pour devenir à terme une norme pour les salons ou évènements accueillant du public.


Tags Aquitaine Eco-responsable Toilettes sèches Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>