L’habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

C’était le 4 mai l’inauguration de Napévomo, qui vient donc de franchir  une nouvelle étape. Comme on peut le voir sur la photo la construction n’est pas encore terminée, toutes les finitions intérieures et extérieures restant à réaliser. Mais l’équipe d’étudiants est confiante, le plus gros travail est fait et tout sera prêt pour l’étape finale : le démontage, le transport et l’installation pour le concours du Solar Décathlon à Madrid.

Ce mardi 4 mai le maire de Bordeaux était invité à inaugurer ce prototype. Dans ce projet l’équipe a tenté de concilier nature (bois terre, végétation) et technologie innovante pour un habitat le plus sain et le plus économe. A l’intérieur de cet habitat de 46 m2 (Shon) le local technique est le coeur du projet et a fait l’objet d’une étude minutieuse.

Solutions techniques développées :

  • Le concentrateur cylindro-parabolique : avec une production annuelle électrique de 1200 kwh (calcul Bordeaux)
    il permettra de satisfaire 100% des besoins d’ECS (eau chaude sanitaire) et 40% d’électricité. 
  • Le reste des besoins en électricité sera fournie par 16m2 de panneaux photovoltaïques d’une puissance 3,15 Kwc avec un rendement de 19,3
  • La PAC réversible est couplée à la VMC double flux (système 3 en 1 T-Zen d’Aldes : ventilation chauffage et rafraîchissement, avec chauffage de l’air grâce à l’eau chaude solaire) 
  • Echangeur MCP (matériaux à changements de phases) à base de parafine pour certains et particules graphites pour d’autres. Couplé à l’air il permet un rafraîchissement passif par stockage et déstockage de la chaleur. Système placé dans l’épaisseur du plancher.
  • Enveloppe du bâtiment étudiée pour un comportement perspirant des parois. Murs composés de 12 cm de laine de bois (Pavaflex) + 10 cm de panneaux de fibres de bois (pavatherm). Toiture et plancher isolés avec 30cm de ouate de cellulose (ouatéco). Menuiserie en bois-alu,triple vitrage avec remplissage argon. Mur végétal à l’est et toiture végétale. A l’intérieur intégration au sol de terre crue revêtue d’un dallage en terre cuite ou plancher en bois abouté selon les espaces. A l’extérieur revêtement d’un bardage bois en pin maritime.

La consommation : ce sont là des estimations réalisées à partir du logiciel de simulation dynamique Pléiades/Comfie (pour le climat de Bordeaux)

  • Chauffage : 12,5 kWhep/m²shon/an, Rafraîchissement : <1 kWhep/m²shon/an, Ventilation : 13 kWhep/m²shon/an 
    Eclairage : 2 kWhep/m²shon/an, ECS : 0 kWhep/m²shon/an, Equipements : 68 kWhep/m²shon/an. 
  • Répartition des consommations : chauffage 7%,  clim 2%,  luminaire 2%,  auxiliaires 38% (vmc, pompes, domotique, monitoring), électroménager 51%.
  • La consommation pour un couple sera de 2500 kwh/an et la production d’électricité sera de 4500 kwh/an, donc la balance sera très positive sur l’année.
  • Les utilisateurs sont par ailleurs invités à respecter la démarche Négawatt : consommer moins grâce à un usage plus sobre et plus efficace de l’énergie.

La prochaine échéance est bien entendu la compétition au mois de juin. Puis viendra le retour en France avec un éventuel passage sur les quais (proposition du Maire de Bordeaux) puis l’installation sur le campus de l’école des Arts et Métiers pour le suivi avec monitoring pendant deux années. 

Des questions restent pour l’instant en suspens : l’utilisation de ces nouvelles technologies auront-elle un avenir pour nos futures constructions? A quel prix et pour quelles économies d’énergies?


Tags Aquitaine Pin Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>