L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Napévomo signifie, dans la langue Cheyenne : « Est-ce que tu te sens bien? ». Ce choix d’appellation est un hommage au respect que les peuples amérindiens vouaient à la nature.

Plus concrètement, Napévomo est un projet d’habitat modulaire à énergie positive. Il est développé par une équipe d’étudiants des Arts et Métiers Paris Tech dans le cadre d’une compétition : le Solar Décathlon* Europe. Des universités européennes (Helsinki, Valence, Berlin, Séville, Cambridge…) y participent, mais aussi brésiliennes et chinoises.

L’objectif de ce concours est de promouvoir l’énergie solaire à travers une maison autonome, une maison produisant autant d’énergie qu’elle en consomme, tout en offrant un design contemporain et un confort de vie élevé. Dans cette compétition, l’innovation est un point essentiel pour offrir par la suite un retour sur expérience grandeur nature.

Les critères d’évaluation des projets sont multiples : architecture, construction, balance énergétique, confort communication, industrialisation, innovation, développement durable. La tâche est lourde et demande des compétences diverses. L’équipe travaille donc en partenariat avec EcoCampus, cellule de transfert technologique et un architecte, Gonzalo Rodriguez, pour faire progresser le projet.

Les caractéristiques du projet :

  • La préfabrication, pour faciliter le transport et l’assemblage-désassemblage du prototype, pour un meilleur contrôle de la qualité en usine, pour une construction économe, pour une maison modulaire et évolutive.
  • La sobriété, par la consommation d’un minimum d’énergie. Ce bâtiment anticipe les normes de construction à énergie positive obligatoires à compter de 2020 (label BBC Effinergie).
  • Le bien-être, en privilégiant un lien avec la nature, air sain, un éclairage solaire optimal, des températures agréables…
  • Des matériaux locaux afin de réduire la pollution due au transport, avec l’utilisation entre autre du pin maritime pour la structure.
  • Un système énergétique conçu pour profiter de toute l’énergie arrivant sur la maison. Ce système doit fournir l’électricité et l’eau chaude nécessaire mais aussi le chauffage et le rafraichissement de l’air intérieur. Une machine compacte hautement performante combinera toutes ces fonctions en une. Cet équipement actif sera assisté par une climatisation basée sur des matériaux à changement de phase (en collaboration avec le laboratoire TREFLE de l’école) permettant de stocker l’énergie durant la journée, avant de la restituer la nuit.
  • L’innovation par le biais d’une installation solaire révolutionnaire grâce à l’intégration d’un capteur cylindro-parabolique. Ce capteur solaire permet de concentrer les rayons du soleil sur la cellule photovoltaïque et d’assurer un suivi solaire annuel pour en augmenter les performances. Cette technologie est développée par Exosun (partenaire du projet) et utilisée pour les centrales solaires.

Au final, selon les concepteurs, c’est « une architecture qui se veut équilibrée, entre esthétique et performance énergétique ».

L’objectif, à terme, de ce projet est d’installer le prototype réalisé en Aquitaine, de façon à poursuivre les tests en conditions réelles et d’effectuer un suivi avec les partenaires locaux.

Un projet à suivre, dont la prochaine étape en septembre est la conception des plans détaillés du prototype : structure, détails, réseaux…

 

Les partenaires :

EcoCampus dont la mission est d’accompagner les entreprises et collectivités pour concevoir leurs solutions et améliorer leur maîtrise de l’énergie au service du Développement Durable.

Xylofutur regroupe les industriels les centres de recherche et de formation, les institutions professionnelles de la filière bois papier et les collectivités locales.

Exosun conçoit, développe et commercialise des solutions complètes de centrales solaires dédiées à la production d’énergie propre.

 

*Le Solar Décathlon est une compétition internationale organisée par le Département Américain de l’Energie. Elle a lieu tous les deux ans à Washington. L’université Polytechnique de Madrid propose une édition européenne pour la première fois.


Tags Aquitaine Effinergie Pin 3 commentaires


3 commentaires

Bonsoir à toutes et à tous,

Merci à vous pour ce projet. Si je peux me permettre, j’adore le sujet des batiments à énergie positive et ai moi-même mis au point un système qui permet de monitorer la consommation électrique d’une maison ou appartement en temps réel sur internet.
Pour plus d’info, voir le site

Mais cela pourrait être sympa d’associer les deux pour prouver le résultat final de la réalisation…

J’espère à bientot

Frederic

owbox, le 14 juillet 2009 à 00:07

salut owbox

désolé de répondre si tard (la maison sera bientot finie!) mais juste pour info je fais partie des élèves Arts et métiers participant au projet napévomo, et je m’occupe justement (avec toute une équipe) de la partie domotique de la maison.
Exactement comme sur ton lien on va « essayer » d’automatiser pas mal d’action.
Je pense personnellement que l’association de toutes ces technologies devrait aboutir à un trés bon résultat! on verra ça le 14juin à Madrid!

2’crap’ss, le 4 mai 2010 à 20:05

Une belle explication, Le panneau solaire n’arrête pas de prendre de l’ importance ces derniers temps.
Je dirais aussi que la grande partie des panneaux photovoltaiques sont garantis un minimum de 20 ans.
Un très bon article qui résume bien la situation. Merci pour l’information.

Devis, le 26 février 2011 à 17:02


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>