L’habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Du 21 au 29 novembre c’est la Semaine Européenne de la réduction des déchets.

L’Ademe lance sa campagne « Réduisons vite nos déchets, ça déborde« . Avec ces trois mots d’ordre : J’agis, Je comprends, J’en parle, le but est de sensibiliser aussi bien particuliers, collectivités ou entreprises aux 390 kg de déchets que l’on produit par an et par personne. Pour réduire ses déchets des gestes simples peuvent suffire comme : limiter les emballages, limiter les impressions, utiliser un cabas… D’autres demandent un engagement plus important voire une formation, c’est le cas du compostage.

Quelques chiffres (source Ademe):

  • Au bout d’une journée le poids d’une poubelle est de 1 kg par personne.
  • Pour la Gironde, soit 1366300 habitants, ce sont 890 000 tonnes par an de déchets ménagers. Traiter 1 tonne de ces déchets c’est 105€ d’enlèvement et 170€ de traitement par incinération.
  • Composition d’une poubelle : 25% de carton et papier, 13% de verre, 11% de plastiques, 4% de métaux, 17% autres (piles, textiles…) et 30% de déchets organiques fermentescibles(soit environ 125 kg par an par personne). Ce sont ces derniers qui sont compostables, soit 1/3 de notre poubelle.
  • En faisant du compost pour ses plantes on peut réduire ses déchets ménagers de 40 kg par personne et par an.
  • A ces déchets ménagers s’ajoutent les déchets de jardin qui représentent 75 kg/an/personne. Ces 75 kg de déchets peuvent donner 30 kg de compost environ. Ils représentent 28% du poids des produits collectés par les déchetteries (chiffres 2005).

Se former :

L’enjeu pour le compostage de ces déchets ménagers et de jardins est donc important.

Depuis l’année dernière une formation gratuite de Guides Composteurs est proposée pour apprendre à bien réussir son compost. Cette initiative, mise en place par l’association « Les jardins d’aujourd’hui« , au Jardin Botanique de Bordeaux, est financée par le Conseil Général de la Gironde avec le soutien de l’Ademe. Une journée à suivre les conseils avisés du maître composteur, ici Jean-Paul Collaert formé au centre Jean Pain en Belgique. La journée d’apprentissage se déroule en deux temps : la matinée est réservée aux notions théoriques du compostage et l’après-midi à la pratique. Ce concept est importé de Belgique et du Canada, pays en avance dans ce domaine.

Les conditions pour suivre cette formation : être de la Gironde et transmettre par la suite les notions que l’on a acquise. Pour ceux qui sont intéressés, voir le document : « Formations de guides composteurs« .

Le compostage

La première chose que l’on apprend : les 3/4 des composts sont des dépotoirs. Il y a donc un petit travail d’apprentissage pour effectuer les bons gestes. Pour composter correctement il faut avant tout :

  • comprendre le rôle des bactéries et des champignons, le brun et le vert, le rapport C/N.
  • côté pratique, maîtriser la fermentation, contrôler l’aération et l’humidité.
Composter correctement fait gagner du temps (la récolte se fait au bout de 5/6 mois) et permet d’obtenir un produit de qualité.

Suite en image dans un prochain article.


Tags Aquitaine Composter Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>