L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

lombricompostage.jpgLe poids de nos déchets ne cesse de s’alourdir. Le lombricompostage révolutionnera-t-il demain leur recyclage et le volume de nos poubelles? Le principe est simple : les vers se nourrissent des déchets organiques que nous leur donnons. La matière digérée et restituée s’accumule et constitue le lombricompost, amendement riche, de la consistance d’un terreau et qui servira à embellir les plantes du jardin ou les plantes d’intérieur. Le lombricompostage comporte des avantages comparé au compostage traditionnel

  • Il est peu encombrant et s’adapte aussi bien à l’appartement qu’au jardin.
  • On obtient du compost en trois mois seulement au lieu de neuf mois environ pour un compost de jardin.


Pour ceux qui veulent se lancer dans l’aventure du lombricompostage, plusieurs solutions sont envisageables :

    • A partir d’informations glanées de ci de là, on peut faire du lombricompostage en autodidacte. Les vers utilisés existent dans la nature, il suffit d’en capturer environ 500g, de leur fabriquer une caisse et une litière et votre élevage peut commencer. Il ne vous coûtera rien si ce n’est un peu de votre temps. Pour ceux qui font ce choix et pour optimiser leur réussite je recommande un guide pratique Québécois.

can-o-worms.jpg

  • Pour ceux qui doutent dans le choix des vers et du matériel, on trouve des sites internet qui vendent tout cela. La « rolls » des lombricomposteurs en matière de design semble être le Can-O-Worms. Fourni avec 250g de vers il coûte environ 159 €. A ce tarif on peut l’installer dans son salon sans problème… Seul inconvénient, son prix n’est pas un gage de réussite dans votre entreprise de recyclage.
  • Si tout cela parait encore trop compliqué ou abstrait à mettre en oeuvre, des associations proposent des initiations. Vous avez alors en face de vous un interlocuteur qui répond à toutes vos questions et bénéficiez d’un suivi pour chaque étape.

C’est cette dernière démarche dont je vais rendre compte ici, de l’achat des vers au compost final.« Les jardins d’aujourd’hui » association installée au Jardin Botanique de Bordeaux propose à travers des animations, des soirées thématiques, de former des citoyens aptes à trier et recycler leurs déchets. L’accueil se fait dans un chalet en bois au milieu du potager pédagogique.

Après de nombreuses explications sur la vie du ver, son alimentation, son travail, vous repartez avec votre caisse expérimentale contenant 250 g de vers dans leur litière. L’apprentissage se fait sur 3 mois, du démarrage d’une « vermicaisse » à la récolte du compost. Il vous en coûtera pour les informations, le matériel (250 g de vers dans une caisse avec litière) les animations régulières et le suivi : 35€ + 10€ d’adhésion pour l’année. Quelle que soit votre méthode, en pratiquant le vermicompostage vous rejoindrez les 9000 Français qui adhèrent déjà à ce type de recyclage. Vos matières résiduelles prendront ainsi la route de la récupération plutôt que celle de l’incinérateur.

Article suivant : Lombricompostage : un kit pour débutants

Retour au dossier Lombricompostage


Tags Lombric Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>