L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Après Napévomo voici le projet Sumbiosi, le dernier né de Paris tech Bordeaux. Un prototype qui se veut  100% « eco-responsable » par ses concepteurs.

Les protagonistes: Neuf élèves‐ingénieurs du Centre Arts et Métiers ParisTech de Bordeaux mais également des étudiants de l’école d’architecture de Bordeaux et de l’ENSEIRB participent au projet. Pour des missions ponctuelles interviennent des élèves de l’IUT de génie civil, de Sup de Pub, et du lycée Haroun Tazieff (chargés du montage de l’ossature bois). Pour porter ce projet, tous les établissements sont réunis sous une bannière unique : Aquitaine Bordeaux Campus. Institutionnels et entreprises d’Aquitaine sponsorisent le projet.

Le projet : Sumbiosi se veut un concentré de technologie portant sur différentes parties du bâtiment : l’enveloppe thermique, les système solaires, la ventilation, la domotique, le cycle de l’eau. Avec ses 70 m2, il pourra loger quatre personnes et sera autonome en énergie et en eau. Tout cela pour un budget d’un million d’euros. Les principales caractéristiques :

  • L’utilisation de l’énergie solaire est optimisée par un système qui utilise des lentilles de Fresnel. Il concentre les rayons du soleil par 500 fois et réduit d’autant la surface des cellules photovoltaïques. Ainsi une surface de silicium de format A5 fournit l’électricité pour toute la maison.
  • Un système solaire 3 en 1. Les systèmes classiques produisent deux énergies : électricité et eau chaude. Les élèves‐ingénieurs ont enrichi ce concept d’un fluide caloporteur, intégré aux systèmes photovoltaïques, ce qui réduit la consommation énergétique.
  • Un équipement d’effet Venturi sur le toit accélére la circulation de l’air
  • La toiture végétalisée complète et renforce l’isolation thermique et phonique de la maison.
  • Une domotique interactive permet à l’habitant de devenir acteur de ses consommations.
  • Les eaux de pluie sont récupérées.
  • Des filtres avec des lombrics et graviers purifient les eaux usées.

Le prototype construit sur le campus Bordelais « déménagera » à Madrid en juin. Il représentera Bordeaux au concours « Solar Décathlon Europe » dont le but est de concevoir et construire un habitat solaire à énergie positive.

Qu’adviendra t-il de toutes ces recherches sur l’habitat et révolutionneront-elles l’habitat de demain? Nous ne le serons que dans quelques années.


Tags Eco-construction Eco-responsable Economies d'énergies 2 commentaires


2 commentaires

Vindieu, j’avais vu le projet mais pas le budget: 1 000 000 d’euros pour 70m²? A plus de 14 000€/m² heureusement qu’on a le top du top!
Enfin le top… technologique en tout cas. Ca a au moins le mérite de donner le moyen d’expérimenter.

Rouxbarbe, le 19 juin 2012 à 13:06

Rouxbarbe, le chiffre dont tu parles est celui du projet, pas celui de la maison. Ton petit calcul ne reflète donc pas vraiment la réalité.
Il n’est pas si difficile d’arriver à ce niveau de performance pour un chiffrage qui reste honnête. Mais évidemment si on veut le beurre et l’argent du beurre…. :-(

Julien, le 25 septembre 2012 à 09:09


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>