L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

L’exposition Habiter écologique qui s’est tenue à Paris à l’automne 2010 voyage à travers la France. A Agen c’est dans l’église des Jacobins que vous pourrez découvrir cette exposition jusqu’au 26 mars 2011. Produite par la Cité de l’Architecture & du Patrimoine, elle est proposée ici par le CAUE du Lot et Garonne et programmée dans le cadre « d’Habitez Autrement » regroupant plusieurs événements destinés à faire découvrir les nouveaux modes d’habiter. L’inauguration a eu lieu le samedi 8 janvier en présence de la commissaire de l’exposition, Dominique Gauzin-Müller, du président du CAUE 47 et d’élus locaux.

C’est à travers les trois grands thèmes, « constat et démarche », « transcription en architecture » et « pistes de recherches et perspectives d’avenir » que nous découvrons l’architecture écologique. Des précurseurs comme l’américain Frank Lloyd Wright, le finlandais Alvar Aalto, le français Pierre Lajus jusqu’aux architectes les plus contemporains, les projets couvrent tout le XXème siècle.

Cette « architecture écologique », en cours de construction, qui nous est présentée est une architecture sans frontière qui émerge partout dans le monde au même moment. Il n’y a pas un lieu de création unique mais une multiplicité de foyers à travers le monde. C’est aussi une architecture écoresponsable, fondée sur la notion de valeur ajoutée pour l’homme et la société. L’exposition ne se veut pas une présentation de beaux projets mais bien plutôt de faits et de personnes à l’origine du concept de développement écoresponsable et de ceux qui la relaient aujourd’hui.

Les projets présentés dans cette exposition sont l’aboutissement d’une approche holistique, support de la démarche écoresponsable. Une approche qui se veut globale et pluridisciplinaire, fondée sur de multiples critères tissant des liens entre l’écologie, l’économie, le lien social et la culture. Dans cette perspective l’architecture prend un nouveau sens : « défendre un usage plus raisonné des ressources, un partage plus équitable, donner un nouveau contenu aux termes « progrès », « développement », « société », « nature » et s’attaque à l’ordre établi lors du XXème siècle.

L’architecture écologique a de beaux jours devant elle et la prochaine décennie, selon la commissaire de l’exposition, sera encore prospective et inventive. Et c’est par la qualité de ces projets que les idées et pratiques écologiques sont aujourd’hui adoptées plus facilement par un public toujours plus large.


Tags Eco-construction Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>