L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Pour ceux qui veulent installer des toilettes sèches dans leur maison une question revient souvent : que peut-on utiliser comme litière? Voici quelques indications à ce sujet.

La litière doit est composée de matière carbonée, on peut donc la fabriquer à partir :

  • des déchets végétaux de jardins utilisés secs et broyés (feuilles, branchages, tonte d’herbe, etc…)
  • copeaux et sciures de bois
  • cartons d’emballage déchiquetés
  • un mélange de tous ces éléments

Il est par contre déconseillé d’utiliser, du compost ou terre de jardin, de la chaux, des cendres, de la tourbe, des matières minérales.

Pourquoi utiliser une litière à base de cellulose végétale? L’explication nous est donnée sur le site d’Eautarcie : « la cellulose végétale bloque (par inhibition) les réactions enzymatiques dans les déjections, réactions qui sont responsables du dégagement des odeurs. » (site à consulter pour bien comprendre l’importance des toilettes sèches).

C’est donc en fonction de ce que vous pourrez vous procurer le plus facilement que vous constituerez votre litière. Adepte des toilettes sèches depuis maintenant deux ans, j’utilise pour ma part de la sciure ou des copeaux de bois. Bien que ce ne soit pas la solution la plus recommandée, c’est une litière qui fonctionne très bien.

Ou trouver des copeaux de bois?

Les copeaux du marché : on les trouve dans les supermarchés rayon animalerie. Ils sont cher et vite consommés. On trouve ces mêmes copeaux conditionnés en ballots de 130L pour un prix plus raisonnable (environ 15€) dans les coopératives agricoles.

Les copeaux et sciure non valorisés : autour de chez vous, vous pouvez vous adresser aux menuisiers, aux scieries ou aux revendeurs de bois. Ce sont pour eux des déchets dont ils doivent se débarrasser. Pour exemple, chez Panofrance, pour 1€ symbolique je suis repartie avec un sac de 50 litres de copeaux.

J’ai tout testé. D’un côté vous avez des copeaux, toujours les mêmes, mais qui ont subi des transformations et ont un coût. De l’autre des copeaux ou de la sciure qui ont une texture, une odeur différente, selon leur provenance et la qualité des bois utilisés. La sciure occasionne davantage de poussière, mais au final tout est utilisable en litière.

Retour au dossier Toilettes sèches


Tags Toilettes sèches 2 commentaires


2 commentaires

Bonjour,
Je trouve votre article très intéressant, cependant je tiens à vous signaler que la poussière de bois est un agent CMR (Cancérogène, Mutagène et toxique pour la Reproduction), car elle provoque à long terme de l’asthme et des cancers de l’ethmoïde, en raison de la granulométrie des particules qui sont inhalables et pénètrent dans les alvéoles pulmonaires.
Je pense qu’il faut donc rester prudent sur l’emploi de sciure récupérée dont la granulométrie n’est pas contrôlée.
Cordialement.

Laetitia, le 5 décembre 2012 à 14:12

Merci pour cette précision dont il faut effectivement tenir compte. Le risque reste à mon avis le plus important lors du transport ou du stockage de la sciure plutôt qu’au moment de l’utilisation pour les toilettes sèches.

Christèle, le 5 décembre 2012 à 14:12


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>