L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Pour ceux qui voudraient s’équiper, il existe deux familles de toilettes sèches. D’un côté les rustiques avec un fonctionnement manuel, de l’autre les sophistiquées plus ou moins automatisées. Pour avoir un petit aperçu de ce que l’on trouve sur le marché, voici quelques modèles commercialisés en France. Mais quel que soit le type de toilette sèche que l’on choisit, le principe de base reste le même : à savoir pas d’utilisation d’eau et pas de connexion à la fosse septique ou au tout à l’égout.

Les toilettes à litière biomaîtrisée

toilette-a-bois.jpgCes modèles de toilettes à litière biomaîtrisée, ou TLB sont simples et économiques. Ils peuvent même être réalisés soit même. Ils s’utilisent avec une litière, sciure, copeaux… Mais ils demandent un investissement personnel pour leur fonctionnement, c’est à dire la vidange et le recyclage par compost. Ci contre un modèle conçu et commercialisé artisanalement par toiletàbois.

Les toilettes séparatives

Il existe une deuxième famille de toilette sèche dont l’aspect s’apparente davantage à nos WC classiques. Dans ces modèles les urines sont collectées séparément et recyclées, soit dans le circuit des eaux grises, soit comme fertilisant en épandage en milieu naturel. Il faut rappeler que l’urine constitue 90% de la masse de nos déjections. Ce système permet ainsi de diminuer la fréquence des vidanges qui peut alors se réduire à une fois tous les mois, voire moins, contre une à deux vidanges par semaine pour une TLB.

Voici un petit aperçu à travers trois modèles, des différentes possibilités de fonctionnement de ces toilettes. Pour ces différents équipements, une ventilation permanente est nécessaire, fonctionnant à l’électricité ou à l’énergie solaire.

  • Le modèle WM-Barrel, importé de Suède, ne peut être installé que dans des maisons disposant d’un sous-sol ou d’un vide sanitaire. Les matières sont évacuées dans un bac de 80 litres, installé sous les toilettes et qu’il faudra vider tous les trois mois. Seule la cuvette est vendue, environ 540€, le reste de l’installation est à faire soi-même. C’est l’association toilettes du monde qui distribue ce produit.
  • Pour le modèle villa 9000, les matières sont recueillies et stockées dans un bac amovible de 23 litres à l’intérieur du bloc WC. Un ventilateur dessèche les matières afin de les réduire. Ce modèle est importé de Suède et vendu par correspondance sur le site de la maison-écolo au prix de 727 €.
  • Le modèle Biolet, importé de Suède et distribué par Eco Sud, est le plus sophistiqué. Non seulement il stocke, mais aussi composte automatiquement. Il fonctionne à l’électricité pour le brassage, la ventilation et la réduction des matières à 10% de leur volume initial. Le malaxage régulier du compost accélère le processus de décomposition et de transformation. Il faut compter 2100 euros pour ce modèle avec son kit d’installation.

Critique

Le défenseur des toilettes à litière biomaîtrisées, Joseph Orszagh, met en avant quelques critiques sur ces derniers modèles de toilettes sèches.

  • Le problème des odeurs, observé dans ces modèles de toilette provient de la séparation de l’urine et des déjections.
  • Les matières desséchée obenues dans les toilettes sèches, une fois mélangées avec de la tourbe ne produisent en aucun cas de l’humus.
  • L’utilisation de l’urine pour l’arrosage des plantes n’est pas très indiqué. Elle agit en effet comme un engrais chimique, mais d’une manière plus nuisible car contenant des ions nitreux très toxiques.

Toilettes sèches et lieu public

petit-coin-nature.jpgLe principe des toilettes sèches peut être adapté pour les lieux publics. Un fabricant « petit coin nature » propose un modèle très complet qui reste d’un usage simple. Il est conçu avec séparation des urines, qui sont évacuées vers un épandage. La récupération des matières solides, se fait dans un sac en matière végétale qui sera déposé une fois plein dans une aire de compostage prévue à cet effet. A noter, le petit plus, la récupération des eaux de pluie pour le lave main.

Retour au dossier Toilettes sèches


Tags Toilettes sèches 4 commentaires


4 commentaires

Bonjour
Pour que votre article soit complet sur les modèles de toilettes sèches, je vous invite à venir faire un tour sur notre site toilettes-seches.biz vous y trouverez des modèles en carton et en plastique pour les voyages.
Cordialement
WC sec

WC sec, le 31 août 2010 à 20:08

Bonjour Dans le nouveau site Merci lombric nouvelle version je décris la fabrication de toilettes avec eau 3litres maximum et sans eau les lombrics fabriquent de l’humus un engrais hyper fertilisant , les bactéries transforment l’ammoniaque en nitrates tout cela sans odeur et pour un coût dérisoire il suffit de faire un compost !!!! A la Salvetat sur Agout 5 personnes qui ne désirent pas de champs d’épandage . On débuté un compost

ASSAINISSEMENT « LE BOUT DU TUNNEL »

Heureusement que les choses évoluent sinon on resterait totalement imbécile.

L’administration nous demande quand elle existe de nous brancher à la station d’épuration. Mais elle ne dit pas que les responsables de la station cherchent à faire disparaître les boues qui bien souvent prennent le chemin de zones incultes.

Quand il n’y a pas de station soit que l’on est trop loin ou bien qu’elle n’existe pas on nous demande d’installer une fosse septique, souvent un bac dégraisseur et enfin un champ d’épandage

Tous ces aménagements coûtent cher et ils ne règlent pas comme dans la nature tous les problèmes de pollution et d’odeurs.

Or les chiliens d’abord dont le modèle TOHA a été repris par les scientifiques de l’INRA, ont réintroduits les lombrics dans la chaîne de l’assainissement. A la Salvetat sur Agout l’inventeur des toilettes fertilisantes (site web Merci lombric nouvelle version) vient de brancher à la jasse d’Alban, un assainissement totalement autonome « EAU PROPRE »

Le contenue des toilettes passent par un cube où se trouvent des lombrics et des bactéries , le rejet du cube est rejoint par les autres eaux usées de la maison..Toutes ces eaux sont réparties dans un bassin d’argile de galets et de sable de rivière dans lequel pousse des plantes phyto épuratrice.

Nous sommes au début de cette expérience mais n’est il pas plus cohérent d’établir un tas de compost de végétaux si possible broyés dans lequel on introduit 1/3 environ de déjections animales (bouse de vache , crottin de cheval , fiente de poule etc… Eviter chien et chat ) et qui est régulièrement arrosé pour accélérer la fermentation et attire des lombrics

Ces lombrics, des bactéries dans de l’humus il ne faut rien de plus pour se passer de fosse septique, de fosse toutes eaux, de champs d’épandage

Vous pouvez me contacter 04 67 23 25 92 ou passer à la Salvetat sur Agout

fontvieille, le 2 octobre 2011 à 17:10

Correctif A la Salvetat sur Agout 5 personnes qui ne désirent pas de champ d’épandage ont débuté un compost

fontvieille, le 2 octobre 2011 à 17:10

Societe du Lot 46, nous proposons des kits complets toilettes sèches d’extérieur, soit en modèle standard I CAG STANDARD, soit en modèle pour personnes à mobilité réduite, I CAG ROYAL PMR certifié aux normes sur l »accessibilité.

nous vous invitons à visiter notre site http://www.i-cag.net

THIERRY FLORENTIN, le 10 octobre 2013 à 22:10


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>