L’habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Les matériaux biosourcés attirent aujourd’hui un public plus large, alors qu’ils étaient jusqu’à présent cantonnés au milieu restreint des auto-constructeurs engagés dans la construction de leur maison écologique. Pour le marché de la construction de maisons individuelles, la demande aurait aujourd’hui doublé par rapport à 2010 passant de 5% à 10%, sans compter le nombre croissant de bâtiments publics qui y font appel : groupes scolaires, coopératives, logements sociaux, locaux d’activités, tertiaire…

On peut distinguer deux types de matériaux, les « traditionnels », comme le bois de structure ou en panneaux, le papier et le textile et les « néo-matériaux », comme les composites, les fibres et les mortiers ou béton à composant naturel.

Voici ici quelques nouveautés à base de terre ou de bois, illustrant l’évolution des propositions dans le domaine des matériaux biosourcés.

argibrique-cote-carre

Argibrique, une brique pleine en argile : développée par la Société Josse.  Elle est pourvue sur sa face supérieure de bossages longitudinaux et sur sa face inférieure d’une rainure. Grâce à ce design breveté, les briques peuvent coopérer par emboitement. Ces bossages et ces rainures sont conçus de facon telle, qu’ils permettent de ménager entre deux rangées de briques superposées un chemin de passage de câbles électriques, tuyaux PER ou autre. Spécialement conçue pour réaliser des cloisons intérieures, elle fait office de climatiseur naturel, elle permet d’augmenter l’inertie thermique de la maison, de réguler son taux d’hygrométrie et d’améliorer le confort acoustique. Sans aucun adjuvant, c’est un matériau 100 % naturel et recyclable.

.

.

.

.

.

 

Béton de terre : développé par Cématerre ce matériau est constitué principalement de terre, de granulats de béton recyclé, de chaux, de ciment et de fibres de lin. Il est coulé comme du béton par un système de mise en place par vibration, ce qui garantit résistance, performances énergétiques et gain de temps.

Natur’Bloc, un bloc porteur en bois fabriqué par Alkern. Il est composé à 80% de copeaux de bois issus des déchets d’emballage bois de l’entreprise. Les copeaux sont agglomérés et maintenus entre eux par un liant afin de donner au bloc sa forme définitive. Il réunit les avantages du bloc béton tout en étant écologique : résistant mécaniquement, durable, léger, isolant, et d’une mise en oeuvre traditionnelle.

Panneaux isolants : Pavadentro et Pavawall-Bloc. de chez Pavatex. Pour l’intérieur, lepanneau en fibres de bois Pavadentro représente une solution isolante particulièrement active dans le contrôle et le transfert du taux d’humidité grâce à sa couche capillaire permettant de se passer de pare-vapeur. Un système assurant alors un intérieur sain et agréable, idéal dans le cas de rénovation avec des façades classées… Côté extérieur, le Pavawall-Bloc, panneau conçu à partir de bois naturel résineux issu des sous-produits de scierie, offre un support d’enduit novateur, alliant un format inédit pour une mise en œuvre simple et sécurisée à une forte capacité calorifique permettant une excellente protection contre la chaleur estivale.

Les panneaux alvéolaires en cellulose carton : développés par MacHome. Ils sont composés de plaques de carton cellulose double et triple cannelures encollées, auxquels on ajoute une couche de finition cellulose carton – film polyéthylène pour obtenir une étanchéité parfaite. L’ensemble fonctionne de manière monolithique, le carton jouant également un rôle structurel. Le panneau alvéolaire ainsi constitué est deux fois plus résistant qu’une structure à ossature bois. Ses principales caractéristiques: à la fois isolant et porteur,  performant sur le plan thermique et phonique et enfin matériau  écologique et recyclable.

 


Tags Eco-construction Systèmes constructifs Terre Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>