L’habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Plathelminthe

Après le frelon asiatique voici une nouvelle race de prédateur : le plathelminthe terrestre (ver plat), prédateur des lombrics. Originaire de l’hémisphère sud, sans doute de Nouvelle-Zélande il peut entraîner la quasi-disparition du lombric, entraînant « des pertes agronomiques et des déséquilibres majeurs sur les milieux naturels », selon l’INPN (inventaire national du patrimoine naturel). « Ce vers est un peu aplati, noir avec deux vagues bandes dorées. Il arrive qu’on le rencontre en amas emmêlé. Il n’est pas venimeux, mais peut être toxique si on l’ingère. »

Pourquoi ce vers est-il dangereux pour nos lombrics? Parce que dans les écosystèmes dont le prédateur fait partie, les populations de lombrics ont mis au point avec les années des « stratégies d’évitement ». Mais ce n’est pas le cas dans les écosystèmes où le prédateur n’existe pas… comme le nôtre, par exemple.

 

 

 

 

Si les lombrics disparaissent qui transformera mes déchets en compost pour mes plantes?

N’hésitez pas à signaler cet intrus si vous le rencontrez dans votre jardin.

Le site de référence ou vous trouverez toutes les informations.

 


Tags Lombric Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>