L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Alors que les éco-quartiers sont devenus un concept à la mode dont raffolent les collectivités, certaines initiatives se démarquent par des démarches plus personnelles et plus responsables. C’est le cas de l’association bordelaise H’Nord que je vous invite à découvrir. Avec son slogan : enfin de l’humain dans l’urbain elle tient justement à se démarquer de l’image d’éco-quartier actuellement véhiculée.

Créée en 2006, l’association regroupe des personnes qui ont décidé « d’habiter ensemble » autour de valeurs communes, sensibles aux problèmes environnementaux, architecturaux et sociaux en milieu urbain. De leurs réflexions, recherches, choix, naîtra une architecture qui leur permettra d’être en adéquation avec leur envie d’un nouveau mode d’habiter. 

Le projet prend corps autour d’un lieu, l’îlot Dupaty, friche industrielle d’un hectare environ, située à la lisière des Chartrons et de Bacalan. Au départ le projet était constitué de maisons individuelles avec des préoccupations principalement environnementales (énergie, déchets, matériaux). Très vite celui-ci a pris une dimension sociale. D’individuel, l’habitat est devenu collectif avec une mutualisation d’espaces comme chambres d’amis, ateliers, chambre froide, jardin.

Comment faire progresser un tel projet? L’idée maîtresse repose sur deux mots : habitat coopératif. Utilisé jusque dans les années 1971 ce statut juridique particulier a disparu ne laissant plus que deux possibilités : la location ou la propriété. La coopérative a pour avantages : de permettre de se loger à moindre coût, d’éviter la spéculation immobilière, mais aussi à terme (contrairement à la copropriété) d’éviter un essouflement de la dynamique lorsque les gens partent en revendant leur bien. Pour constituer cette coopérative d’habitant, H’Nord a adhéré à l’association Habicoop et à la charte qui régit cette forme nouvelle d’habitat.

Situation foncière complexe et restructuration de la parcelle enclavée ne facilitent pas l’avancement du projet. Actuellement 40% du foncier appartient à la CUB, le reste du terrain étant réparti entre différents propriétaires. Quelles que soient les difficultés, la coopérative veille à diminuer son empreinte écologique par ses choix architecturaux et techniques, son territoire d’implantation ainsi que son fonctionnement au quotidien. (Charte Habicoop)

Pour ce qui est du budget, sur les 17 Millions d’euros évalués pour la réalisation de l’ensemble du projet (foncier, construction), l’investissement de la coopérative sera de 20%. Afin de pouvoir concrétiser ce projet, H’Nord a créé une SCI, lui permettant de réserver le foncier. L’intégration d’un bailleur social au projet permettra d’assurer la mixité sociale de cette opération.

Sur la trentaine d’adhérents que compte l’association, une quinzaine constitue le noyau dur. La mise en place d’un tel projet demande un investissement personnel très important mais humainement très riche. Comme l’évoque le président de l’association Thomas Nesmes, « cette démarche ou chacun devient acteur de son habitat permet de sortir d’un cadre établi et de donner un nouveau sens à des mots comme habitat collectif, propriété, environnement, partage »

Dans la même veine, deux projets sont en cours de construction en France, soit très peu par rapport à nos voisins européens Allemands, Suisses, Suédois entre autre.


Tags Eco-quartier Eco-responsable Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>