L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

En cette nouvelle année 2010 la plus grande tour au monde, baptisée Burj Khalifa vient d’être inaugurée. 828 mètres de hauteur, 160 étages, record absolu du monde. Notre tour Eiffel, avec ses 324 mètres de haut est largement détronée et ce depuis longtemps.

 

 

Il semblerai que l’on soit passé dans une autre dimension par la démesure de ce projet. Architecture, investissement mais aussi dette contractée sont effectivement démesurés. 

Cet édifice a englouti 330000 m3 de béton et 31400 tonnes de barres de fer, pour un coût total de l’opération de 1,5 milliard de dollars après cinq ans de travaux. Près de 12000 personnes devraient loger et travailler dans cette tour qui abritera suites présidentielles, appartements, bureaux, piscines, restaurants, bibliothèque. Cet édifice n’est que l’emblème « vertical » d’un nouveau quartier en construction, le « Dowtown Burj Dubaï » qui comportera au final 30000 appartements et le plus grand centre commercial du monde pour un coût global de 20 milliards de dollars.

Alors que l’on pensait que la crise viendrait à bout de ces projets pharaonniques, le prince saoudien Al-Walid envisage de faire construire une tour de 1000 m à Jeddah… 

Nous sommes bien loin des préoccupations environnementales et du débat entre ingénieurs (à l’échelle européenne) sur le développement des tours vertes et de leurs coûts énergétiques de fonctionnement. Mais finalement à chacun ses problèmes : pour certains ce sera toujours plus haut et pour d’autres toujours plus vert!


Tags Phytoépuration Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>