L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Je vous parlais dans un précédent article de la Maison Palette, lauréate d’un concours étudiant sur le thème du développement durable.

La palette est décidément un matériau qui suscite la créativité.

Jean-Pierre Le Bail, architecte, m’a fait parvenir quelques photos de ses réalisations. Il utilise ce module comme base de ses constructions. Son matériau de prédilection, la palette EUR, aux dimensions normalisées : 800 mm de largeur par 1200mm de longueur. Sa démarche l’a mené à déposer un brevet : « Utilisation des palettes en construction ».

Il dessine, à partir de ce module, des chalets pour Emmaüs. Ossature, éléments de liaisons, bardage vertical et horizontal sont uniquement à base de palettes de récupérations, l’isolation est en ouate de cellulose. Toit à deux pentes ou à une pente, semi-ouvert ou fermé, tout est possible. 

Emmaüs compte à terme construire des chalets d’habitation pour les plus démunis. L’idée est simple, vendre ces chalets, bâtis par des compagnons, aux mairies et collectivités territoriales. Un logement de 50 à 60 m2, tout équipé reviendrait entre 10000 et 15000 euros. Il suffit de deux hommes pour monter la structure de ce futur logement et Emmaüs souhaite en construire une quinzaine par an. 


Tags Abri Palette Recycler 8 commentaires


8 commentaires

Très bien.
~ 12000 € pour un chalet de 35 m² + comble. Pour 50 à 60 m² + comble => ~ 20000 €. Hors main d’oeuvre.

Avec mes remerciements, Jean Pierre Le Bail

PS : je tiens à préciser également que les palettes EUR sont très normées, et compatible avec l’habitat, tant en terme de résistance mécanique qu’en terme de traitement du bois (séchage + sel de Bore)

Le Bail, le 30 avril 2009 à 20:04

Bonsoir je souhaiterai savoir ou trouver les palette EUR DANS LE FINISTÈRE
D’AVANCE MERCI POUR UNE ÉVENTUELLE RÉPONSE

lory29, le 30 juin 2009 à 21:06

sauf que, je ne sais pas ou a été chercher l’info que les palettes étaient traiter au sel de bore.

voir sur le site d’europe pour voir qu’il en est loin.

http://www.palettes-europe.com/html/fumigation-palettes.html

« Dans le but de répondre à la Norme Internationale de Mesures Phytosanitaires numéro 15 (NIMP 15 ou ISPM 15 en anglais) qui oblige un traitement insecticide aux bois circulant depuis un pays infesté par les xylophages, les palettes en bois suivent des traitements à la chaleur ou par fumigation au bromure de méthyle. »

http://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/bromure_de_methyle_ch3br.php4

comme sur les palettes il n’est pas indiqué comment elles ont été traiter, ça laisse assez songeuse sur la qualité écologique de tel construction.

carine, le 6 octobre 2010 à 10:10

bonsoir,

Les palettes traitées « export » sont identifiées par un marquage au fer par un logo qui ressemble à un épi de blé stylisé, ou par la norme à laquelle elle répondent. c’est obligatoire pour pouvoir exporter.

ludhard, le 29 mars 2011 à 19:03

Bonsoir,
Oui Ludhard les palettes « export » sont identifiées.Un marquage permet d’identifier le fabriquant par son n° d’agrément , le pays de production (FR pour la France) DB pour un écorçage du bois puis la méthode de traitement HT pour Hight Température , MB pour Méthyl Bromure. Je pense que le nombre de palette traitées par le méthyle de bromure est inférieur à 0,5%. Mais j en’est aucune certitude sur ce taux c’est juste ce que j’ai pu constater.
http://www.srpv-midi-pyrenees.com/ulf/SRPV_biblio/paragraphe/fich_1029_1711.PDF
http://www.lomag-man.org/normes/normeNIMP15/marq-nimp15.jpg

Ubr, le 16 juin 2011 à 21:06

Beuuu ! Encore des propositions de la part des industriels afin de recycler ce qui leur coûte ou ce qui n’est pas lucratif pour eux car trop infecté par les traitements chimiques. C’est la même chose aves les pneus et tous autres déchets à faible rentabilité comme les boue des stations d’épuration qu’ils balancent partout dans les champs de France afin de s’en débarrasser. Ils en mettent aussi dans les unités de compostage au prix de 15 euros la tonne. C’est cadeau, juste le prix du transport et ils vous refilent ça pour votre potager ou pour les grandes cultures dont vous allez ensuite manger les légumes. En province c’est une vraie contamination nationale en douce qui se passe. Après V…ia va vous dire qu’ils doivent prendre des contrats municipaux car l’eau est contaminée. Ha ha ! Mais c’est justement V…ia qui ne sait que faire de ses boues car c’est bien ce groupe fasciste qui traite les eaux et vous revend le mètre cube une fortune. Mais bon. Bientôt cette mafia ca nous demander de manger des fritures de pelures de patates Monsanto car pour 1kg de pelures, il faut 5 kg de patates. La pelure c’est donc du luxe. Idem avec les arêtes de poisson. 10 kilos de poissons pour 1 kilo d’arêtes. Donc sucez des arrêtes et laissons leur le caviar à cette mafia d’industrieux.
Mais les palettes c’est toxique et en plus si elles ont servies elles sont encore plus crades et contaminées !!! Bientôt ils vont faire des palettes LVMH ou Chanel pour riches SDF !!! Hein Bernard !!!!! Un riche apatride SDF qui ne sait plus où il habite et qui lui a permis de devenir riche !!! Sacré Bernard va !!

Lapine pas crétin, le 7 février 2013 à 02:02

Mon mari et moi, tous deux architectes spécialisés en architecture en terre crue (CRAterre), sommes basés au Brésil.

Dans le cadre d’un cours dans une université d’architecture, nous intervenons dans une communauté de petits producteurs locaux. Ceux-ci vivent dans des conditions extrêmement précaires et une famille a été choisit pour développer son habitat en matériaux de récupération et/ou écologiques.
Pour le premier semestre (qui touche à sa fin), l’objectif du cours est d’inciter les étudiants à développer des systèmes constructifs alternatifs utilisant les matériaux locaux : eucalyptus du terrain, bambous, terre et palettes (malheureusement pas toutes calibrées, mais avec quelques unes EUR). Divisés en groupes, ils ont tous déjà un projet d’habitat à peaufiner (la famille est venue faire une correction à l’université, une révolution en soit ici) et tous ont des idées intéressantes avec les palettes.
Pour l’instant, les options ont été d’utiliser des eucalyptus pour la structure et ne se servir des palettes que pour des cloisons de remplissage.
En voyant cet article, les palettes étant porteuses, j’ai trouvé ça plus qu’intéressant : plus besoin de couper les eucalyptus, les faire sécher, penser aux interfaces eucalyptus/palettes !

Je voulais savoir s’il vous serait possible de nous orienter sur les détails d’assemblage ainsi que sur les critères de sélection des palettes (c’est un peu disparate, mais peut-être pourrions-nous négocier avec l’usine d’à-côté pour récupérer à nouveaux les EUR).

Au deuxième semestre, nous commençons la construction !

Anaïs, le 4 juin 2013 à 14:06

palettes EUR
Affigeant ces « réflexions » sur les palettes-déchets dont les industriels voudraient se débarasser. Les palettes europes sont beaucoup plus solides et effectivement traitées ; c’est précisément pour durer et resservir. C’est pourquoi vous n’en trouverez pas. On ne les donne pas, car elles sont coûteuses. Les bois de charpente aussi, sont traités contre les xylophages, car ils sont nombreux sur le territoire français, vrillettes, capricornes, termites, etc. Il faut vraiment rester muré dans son béton mental pour l’ignorer encore. Même la ouate de cellulose est traitée aux sels de bore contre les insectes. Est-ce que ce serait durable de bâtir une maison qui doive être dévorée par ces chéris ?
Les seules palettes non traitées sont juste toutes les autres et leur dimensions sont très variables ; ce qui interdit toute standardisation de modules de construction. Celle-là sont gratuites car les industriels et commerçant qui sont livrés avec doivent payer pour s’en débarasser. Ainsi, on peut s’en servir comme bois de chauffage, ce que j’ai fait pendant de nombreuses années de vache maigre vache, sans vache.
La cendre est à recycler comme engrais minéral dans vos cultures bio.
A tous les gros malins anti-tout qui polluent plus que de raison, ancrés dans leur certitudes.
bonsoir

auto-éco-constructeur-paille, le 24 avril 2014 à 15:04


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>