L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

L’ossature bois est la technique de construction la plus utilisée parmi les quatre principes utilisés en construction bois : la structure poteau poutre, le bois massif empilé, les panneaux de bois massifs lamellés-collés (peu développée en France) et enfin l’ossature bois. Pour ceux qui veulent plus d’explication sur ces différents procédés vous pouvez vous référer aux articles  : Maison bois de wikipédia et Construire avec le bois du CNDB, plus généraliste.

L’ossature bois, facile à mettre en oeuvre, est devenue un « standard » pour la construction de maisons individuelles. On trouve chez des fournisseurs de bois (style point P qui développe le concept Mobissimmo) les éléments nécessaires à la fabrication des panneaux : montants, lisses basses et hautes, contreventement en OSB, liteaux, pare pluie, pare vent. Suite à la visite du salon Vivons Bois, j’ai découvert deux procédés différents, moins connus et donc moins mis en oeuvre, de fabrication de panneaux.

 

  • Dans ce procédé mis au point et éprouvé il y a quelques années déjà par la société Cogébois dans le gers, les composants sont différents. Les montants de l’ossature ne sont pas en bois plein mais composés d’une âme en OSB qui vient s’insérer dans deux montants verticaux formant ainsi un poteau rigide. Le contreventement est ici assuré par des tubes métalliques obliques sur les quatre façades afin de rigidifier la structure. La particularité mise en avant par le constructeur : la succession de trois lames d’air de part et d’autre du panneaux qui renforce le pouvoir isolant du mur.  Ce système constructif unique, est breveté et aujourd’hui éprouvé.
  • Dans ce procédé, les panneaux sont constitués de caissons en PMC. Le  Pin Maritime Collé est un assemblage de placages de pin déroulés. Cette technique, proche du contreplaqué, consiste en l’empilage et l’encollage de placages en pin maritime permettant d’obtenir un produit fiable, homogène, sec, offrant des propriétés physiques et des caractéristiques mécaniques régulières et plus élevées que le bois massif qui le compose Ainsi, le PMC a une vocation structurelle du fait de sa légèreté et sa résistance mécanique importante. Ce matériau mis au point récemment est le résultat de l’association entre un industriel et le pôle de recherche du Pin Maritime. Soutenu par l’IPMF, le PMC est fabriqué dans l’usine de Smurfit Kappa Rol Pin dans les Landes. L’épaisseur du PMC qui compose les caissons varie en fonction de la charge à supporter, leur profondeur peut être importante, ce qui permet d’insérer l’épaisseur d’isolant nécessaire à une bonne isolation de la maison (25cm sur l’exemple ci contre). Ce procédé de construction présente un avantage important : la valorisation du Pin Maritime, bois régional.

 



Tags Systèmes constructifs Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>