L’habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

maison-palette-eclairage.jpg Qui dans sa vie n’a pas récupéré, voire utilisé une palette en bois? La palette est un module standard qui sert de support pour le transport de marchandises en tout genre. Mais on peut la « détourner » de sa fonction primaire pour en faire tout autre chose.

C’est dans le cadre du Concours Gaudi que deux étudiants ont eu l’idée d’utiliser ces palettes comme module pour constituer l’ossature des murs d’un logement. Ainsi est née la Maison Palette, lauréate de ce concours.

Le concours Gaudi est un concours Européen pour les étudiants en architecture sur le thème du développement durable. Il est dirigé par la Cité de l’architecture et du patrimoine avec la participation de 12 écoles européennes spécialisées dans l’architecture durable. Les projets formeront une exposition itinérante destinée au grand public.

Conçue par deux étudiants de l’école d’architecture de Vienne, Pils Grégor et Schnetzer Andreas Claus, la Maison Palette apparaît comme une solution palliative au manque de logements.

module-palette.jpg Ses atouts : facile à installer, peu couteuse et faiblement consommatrice d’énergie. Tout est détaillé, de l’approvisionnement en palettes, au détail de montage, en passant par son fonctionnement (eau, éclairage, aération, chauffage). Dans ce projet le module « palette » est judicieusement utilisé aussi bien horizontalement (plancher toiture) que verticalement (ossature des murs). Les interstices servent à intégrer l’isolation, les réseaux, ou bien les poutres horizontales qui vont renforcer la structure. 

Quelques données :

  • La Maison Palette est constituée de 800 palettes
  • Coût de la structure : 5 euros x 800 palettes = 4000 euros
  • Le transport des matériaux ne nécessite que deux camions
  • L’isolation est en ouate de cellulose
  • Composition du mur : de l’extérieur vers l’intérieur pare-vent, palette, ouate de cellulose, frein vapeur, et palette. Les palettes sont liaisonnées entre elles à l’aide d’attaches en acier.
  • Les performances thermiques : conductance thermiques (U) du plancher : 0,17 W/m2.k, conductance thermiques (U) des façades : 0,11 W/m2.k
  • La construction est décomposée en 12 étapes simples et rapides. A la cinquième et septième étapes, on injecte de l’ouate de cellulose entre les palettes et on applique le pare-vent sur la structure.
  • Récupération de l’eau de pluie en toiture, d’où elle est drainée dans un réservoir pour alimenter les toilettes.
  • L’éclairage est intégré dans les murs intérieurs

Ce projet sera exposé à la Cité de l’architecture dans le cadre de l’exposition sur le Développement Durable en février 2009 Habiter Ecologique qui se tiendra du 12 mai au 1er novembre 2009.  


Tags Palette 21 commentaires


21 commentaires

Bonjour,

Il semblerait que l’exposition se déroulerait en MAI, d’après le sire officiel, si le thème est bien « HABITER ÉCOLOGIQUE » !

Livernet, le 12 janvier 2009 à 20:01

Merci pour l’information. Lorsque j’ai écris mon article les dates n’étaient pas encore confirmées sur le site de la Cité de l’architecture. Je rectifie mon erreur.

Christèle, le 12 janvier 2009 à 22:01

Mon père était donc un précurseur dans le domaine, vu qu’étant gérant d’une entreprise de fournitures informatiques, il récupérait les palettes soit pour le feu de cheminée, mais aussi pour construire ma cabane d’enfant, ainsi que la cabane de jardin, aujourd’hui agrandie et aménagée en maison d’ami au fond du jardin. Les « europa » plus grandes étaient les mieux, me confiait il :) Tout ça, il y a 15-20 ans…

karoten, le 14 janvier 2009 à 07:01

Bonjour,

Amusant dans le principe mais l’usage de palette change t il quelques chose ?
Les structures bois dans l’habitat ne date pas d’aujourd’hui, l’aspect ‘développement durable’ est louable mais si les matériaux détournés sont déjà des matériels réutilisables, ne s’agit il pas d’un coup d’épée dans l’eau ?

Quoi qu’il en soit, idée sympathique en tous cas.

cordialement.

Architecture, le 4 février 2009 à 15:02

Ce qui me semble le plus intéressant dans ce projet est son aboutissement et les solutions « astucieuses » pour mettre en oeuvre les palettes. Le projet est mené de bout en bout sans rien laisser au hasard.
Sur le choix des palettes comme matériau de base il est vrai que l’on peut toujours émettre des réserves…

Christèle, le 4 février 2009 à 22:02

Re Christèle,

Je reviens un peut a la charge, parce que je viens de voir que tu suivais ton blog.

Il y a un autre principe qui me choque beaucoup dans la notion de ‘développement durable’ qui me semble être une grosse histoire de commerce en ce moment.

En France il existe une quantité importante d’habitations qui sont laissé a l’abandon. Dans ma région (l’EST) je ne compte plus les maisons en pierre et bois qui datent du siècle dernier et qui sont toujours en parfait état (clos et couvert).

A côté de cela, je voie fleurir les projets ‘maison merlin cage a lapin’ (je trouve l’expression cocasse) vendues a des sommes exorbitantes et sans garantie de pérennité pour les 30 ans a venir.

Ne fait on pas fausse route avec tous ces projets / concours architecturaux qui sont censé promouvoir une forme d’avenir que je trouve déjà condamné ?

cordialement.

Architecture, le 6 février 2009 à 11:02

Nous sommes dans une période charnière et c’est ce que je trouve intéressant actuellement. Faire évoluer la “manière de construire” n’est pas une mauvaise chose surtout si c’est en utilisant le soleil, le vent, en mettant en oeuvre des matériaux sains. Evidemment dans cette évolution il y a du bien et du moins bien, a nous de faire des choix.

Christèle, le 9 février 2009 à 11:02

Bonjour, je voudrais savoir si pour l’isolation on peu remplacer la ouate de cellulose par de laine de verre et un crépis de 5cm épaisseur en terre et chaux à l’intérieur et chaux et sable à l’extérieure.
D’avance merci
Cordialement

lory29, le 8 avril 2009 à 11:04

Les maisons palettes c’est moins chers et elles ne finissent pas forcément en vestige du siècle dernier. En Gironde aussi on trouve beaucoup de maisons vides, il est probable que les routes et les pôles d’activités y soit pour quelque chose.

Olivier « livernet », le 8 avril 2009 à 14:04

Suite au commentaire de Lory 29.
Ce serai vraiment dommage d’utiliser de la laine de verre qui n’est pas du tout un isolant écologique! Donc pourquoi ce choix?
Quant aux enduits (bien que je n’ai rien contre) ils risquent fortement “d’alourdir” le projet dans tous les sens du terme.
Mais il serait intéressant de poser la question aux auteurs du projet.

Christèle, le 9 avril 2009 à 15:04

je tiens à vous signaler que j’ai un brevet « utilisation des palettes en construction », et que je construis des chalets sur ce principe pour Emmaüs.

Merci de votre attention, jean Pierre Le Bail 06 75 08 11 55

le bail, le 12 avril 2009 à 21:04

Bonjour, Le Bail. Je cherche à savoir comment vieilli dans le temps une construction réaliser en palette. Avez-vous assez de recul pour m’en parler.
Car jais un petit terrain sur lequel j’aimerai y construire une petite maison, le plus économiquement parlant. Est si vous avez quelques conseils aussi !
D’avance merci.
Cordialement.

lory29, le 14 avril 2009 à 16:04

Cette réalisation est intéressante sur plusieurs axes de grande importance et non des moindres:
_l’usage d’un élément industrialisé normalisé en fibre de bois donc renouvelable
_un concept permettant d’entrer dans le champ de la construction passive
_une réponse très architecturale qui sort des standards de la production de l’habitat de masse

Il me semble qu’il faut souligner les points d’avancée de ce travail, l’innovation et féliciter tous leurs auteurs et participants à cette réflexion et réalisation.

Toutefois je suis amené à me poser plusieurs questions :
_quels types d’assise pour ce genre de réalisation dans des contextes de différentes natures de sol ? recours aux fondations traditionnelles ?
_l’étanchéité d’enveloppe, verticale et horizontale, les points singuliers de liaison, quelles options techniques ?
_un coût qui est présenté en fourniture et non en fourniture et coût de réalisation ce qui peut fausser l’avis économique à porter sauf dans les logiques d’auto construction.

Je souhaite revenir au sujet de la palette. A mon avis c’est un produit à classer parmi les inventions remarquables du XXe siècle. Les professionnels annoncent une production annuelle en France de l’ordre de 80 millions d’unité dont près de la moitié en modèle Europe. Ce n’est pas rien.

A titre personnel je mène depuis plusieurs années une démarche sur l’assemblage des palettes constituées de plots, notamment le modèle « Europe » en différents modes, plan, de verticalité et d’horizontalité. Mon objectif serait de doter les palettes se destinant à l’humanitaire des transformations que je préconise de sorte à leur donner un second usage sur les lieux appelant l’urgence pour réaliser des abris, des emmarchements, des petites passerelles, etc. et apporter une réponse provisoire aux besoins immédiats de la détresse. De plus je développe quelques standards basiques de meubles en palettes. Mon concept d’abri est basé sur un cube, quasi répliquable à souhait, dont l’espace utile intérieur est de 226 cm, cotation référencée au modulor de Le Corbusier.
Ce que je viens d’exposer brièvement est présenté sur un blog dont les références sont les suivantes : http://www.myspace.com/modulopal

Je vous remercie d’avoir pu m’exprimer sur votre page, que je trouve bien présentée, dont tous les sujets variés ont une même pré occupation, bon sens, durabilité et éthique. Et aussi merci à internet, autre invention phare et majeure.

modulopal, le 11 mai 2009 à 09:05

Bonjour,

Il existe un festival d’architecture dont le nom est BELLASTOCK.
Ce festival propose à des étudiants en architecture de se créer un abri à partir de la palette.
Le festival dure 3 jours et 200 étudiants ont participé à la dernière édition.
Des expositions auront lieu dans différentes écoles présentant les projets réalisés lors de ce festival.

Fich, le 6 juillet 2009 à 21:07

Merci pour cette information. Voici un lien pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur Bellastock

Christèle, le 7 juillet 2009 à 10:07

Bonjour à tous,
je vous invite à regarder le site: http://www.bellastock.com
il sera mis à jour dans les prochaines semaines.
bonne visite et rendez vous au bellastock 2010

bellastock, le 10 septembre 2009 à 19:09

christelle a écrit:
« …est détaillé, de l’approvisionnement en palettes, au détail de montage, en passant par son fonctionnement (eau, éclairage, aération, chauffage). Dans ce projet le module “palette” est judicieusement utilisé aussi bien horizontalement (plancher toiture) que verticalement (ossature des murs).  »
Sur quel site ou autre support papier est il possible de trouver l’explication du montage de la maison palettes de pils Grégor et Schnetzer Andreas Claus ?
merci

wnpoq, le 3 mars 2010 à 19:03

Cela fait plusieurs fois que l’on me demande de plus amples explications sur la maison palette. Je n’ai pas plus de renseignements que ce que contient mon article. Pour se procurer des plans de montage détaillés je vous conseille de contacter les auteurs de cette maison.

Christèle, le 14 mars 2010 à 22:03

Il me semble qu’il y a des plans intéressants sur ce le Moniteur : http://www.lemoniteur.fr/135-planete/portfolio/583010-une-maison-en-palettes?2323=583014&po=3

valerie – poele bois, le 27 mai 2011 à 10:05

À noter que les créateurs ont maintenant un site web : http://palettenhaus.com

Olivier, le 30 mars 2013 à 07:03

Vive les palettes, Notre première yourte était en palette….quand on a du temps et pas d’argent…..

CHAILLOUX, le 30 mars 2014 à 14:03


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>