L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Pour tous ceux qui s’intéressent à l’environnement, la santé et l’avenir de leurs enfants…

De nombreuses molécules mises sur le marché par l’industrie chimique : PCB, DDT, retardateurs de flammes, phtalates, pesticides, sont aujourd’hui sur le banc des accusés. Ces composés chimiques agiraient sur notre système hormonal et seraient responsables d’une diminution de 50% des spermatozoïdes. Le problème c’est qu’on les trouve partout : cosmétiques, revêtements pour planchers et murs, matériaux médicaux, jouets pour enfants, plastiques, emballages, biberons, bouteilles d’eau, …

Pour certains chercheurs l’enjeu de ces découvertes est aussi important que le problème du changement climatique. Comme toujours les industriels sont là pour minimiser les faits. Ils déplacent le débat des questions de santé et d’environnement sur le coût qu’engendrerait l’interdiction de ces produits par la perte d’emploi associée.

Mais n’a t-on pas l’exemple de l’amiante et des conséquences dramatiques qu’elle a entraînée sur la santé?

Certains pays prennent les devant. Le Canada en limitant l’utilisation du bisphénol A après son classement comme substance dangereuse, interdisant ainsi l’utilisation de biberons en plastique. Le Danemark, en avance sur la question des perturbateurs hormonaux prodigue des conseils aux femmes enceintes. Depuis un an une directive européenne « Reach » réglemente les substances chimiques et rend obligatoire l’enregistrement et les tests de sécurité des 30000 répertoriées, cela d’ici 2018. Une avancée certes, mais les ONG regrettent de trop grandes concessions accordées aux industriels.

Pour ceux qui n’ont pas vu l’émission d’Arte « Mâles en péril » mardi soir, vous avez encore quelques jours pour la visionner sur leur site. Le dossier qui accompagne le documentaire est aussi très instructif pour se faire une idée sur le sujet.


Tags Santé Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>