L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Demain peut-être, toutes les constructions seront équipées de panneaux solaires photovoltaïques ou thermiques. Le risque, à terme, est de dénaturer le paysage avec ces grosses tâches noires sur les toits ou les façades des bâtiments. Le problème est pris en compte aujourd’hui par le gouvernement. Des efforts sont demandés aux particuliers pour l’intégration de ces panneaux, ouvrant droit, si c’est le cas à des subventions particulières. Il est donc nécessaire aujourd’hui d’élargir la gamme de produits d’intégration au bâti afin de toucher un large public vers cette technologie.

J’ai sélectionné trois exemples, pour montrer à la fois des produits innovants, mais aussi la manière de les mettre en oeuvre.

dccv.jpgCe petit reportage sur l’intégration des panneaux solaires vous donnera déjà une vision de ce que sont des panneaux photovoltaïques ou thermiques, de ce que l’on faisait avant et de ce que l’on peut faire maintenant. L’intégration se fait aussi bien en toiture qu’en façade au niveau des balcons. Les gardes-corps classiques sont alors remplacés dans cet exemple par des panneaux photovoltaïques qui deviennent aussi des pare soleil.

serre-toit.jpgQuand une architecte, Françoise Helène Jourda, engagée dans le développement durable, s’attaque au sujet, les panneaux font partie intégrante de son architecture. Nous sommes dans les serres du jardin botanique à Bordeaux, inaugurées en 2006. Les capteurs photovoltaïques sont intégrés sur toute la surface de la toiture, et font office dans ce bâtiment à la fois de brise soleil et de capteur. Ce système de verrière photovoltaïque est développé par l’entreprise Tenesol. Dans cet exemple la toiture intègre 650 m2 de cellules installées entre deux plaques de verre et capables de fournir 37 kW d’électricité par mois.

grow.jpgUne société américaine a développé un concept original : une combinaison entre l’éolien et le solaire pour produire de l’électricité. Conçu par la société Smit, Grow (qui signifie croître) a l’aspect du lierre poussant sur une façade. Ce que l’on pourrait prendre pour des feuilles sont en fait des cellules photovoltaïques. En s’agitant ces minuscules capteurs solaires actionnent un dispositif piézo-électrique dissimulé dans leur tige et produisant de l’énergie sous la contrainte mécanique. C’est un système deux en un! On en connaîtra davantage sur les performances de Grow lorsqu’il sera commercialisé, fin 2008 ou 2009. Cette innovation est assez surprenante techniquement, mais j’attends de voir sa mise en oeuvre!


Tags Energies renouvelables Photovoltaïque Pas de commentaires


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>