L'habitat éco-responsable

Construction bois et développement durable au quotidien

Salon EcobatJe me suis rendue vendredi 14 mars au salon ECOBAT porte de Versailles à Paris. Ce salon, entièrement consacré à l’Éco-construction, aux Energies renouvelables et aux Constructions basse énergie, regroupe sur 4000m2 une centaine d’exposants. Si le reste du week-end est à l’image du premier jour, la cinquième édition du salon confortera sans conteste son succès. Les allées étaient noires de monde et il m’a fallu patienter devant les stands pour avoir des informations.

En parcourant les allées, on croise aussi bien des particuliers en quête de renseignements sur les produits, les nouveaux concepts (comme les maisons passives), que des professionnels à l’écoute de ce marché en pleine expansion. Quoi qu’il en soit ça bouge, ça s’intéresse, et qu’il soit écolo, bobo, éco-responsable ou simplement curieux le visiteur fait une razzia de prospectus.

Exemple de mise en oeuvre sur le stand PavatexSont représentés par secteur d’activité : les matériaux (isolation, bois, peintures…), les énergies renouvelables (solaire, bois énergie, éolien…), la gestion de l’air et de l’eau, les bureaux d’études et maîtres d’oeuvres spécialisés, les centres de formation, la presse. On trouve parmi les exposants de nombreux distributeurs, des entreprises spécialisés en éco-construction, quelques fabriquants. Certains soignent leur présentation, comme la marque Pavatex, fabriquant Suisse de panneaux de fibres de bois. On y découvre non seulement le produit mais aussi sa mise en oeuvre, avec des exemples de toiture, de mur, de plancher, sachant que le but à atteindre dans les années à venir est la maison zéro énergie.

Un salon, c’est aussi l’occasion de découvrir de nouveaux produits comme l’isolant en coton recyclé. A l’origine de ce nouveau matériau, Le Relais, membre d’Emmaüs, dont la vocation première est de collecter et de recycler les textiles. Pour faire face à un stock important de vêtements inutilisables, la recherche d’un nouveau débouché a abouti à Métisse : de l’habit à l’habitat. MétisseLes fibres textiles sont métissées et liées entre elles par des fibres polyester pour constituer des panneaux isolants et performant (lambda=0,039). Je ne m’étendrai pas sur les qualités du produit qui doit faire ses preuves, et dont la certification est en cours. L’intérêt ici est l’apparition de cet isolant lié à la demande actuelle sur le marché de l’éco-construction, bénéficiant d’une matière première d’un coût très faible (environ 20€ la tonne de coton).

Autour du bois, certains produits qui essaient de se faire une place dans le monde de la construction ont retenu mon attention, comme les Tuiles Bois, le BVB, le SBM et un nouveau concept en démonstration, mais non commercialisé. (voir article suivant)

Un constat sur ce salon : autant dans un produit comme l’isolation les produits et les prix commencent à être homogènes, autant dans le secteur des énergies renouvelables les prix sont encore aléatoires. Un modèle d’éolienne vendu sur un stand à 2500€ se trouve sur internet à 850€. La marge est très large et prouve que dans ce secteur du chemin reste à parcourir.

Et c’est justement parce qu’il y a encore beaucoup à faire que ce salon Ecobat a de l’avenir.


Tags Eco-construction Isolant Un commentaire


Un commentaire

notre projet est de créer un hotel eco-responsable
nous sommes donc à la recherche d’informations dans ce domaine.
pouvez-vous nous aider?

barcy, le 8 janvier 2009 à 17:01


Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS. Merci de vous conformer à la netetiquette.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>